biographie

Mathilde Renault

Mathilde Renault chante une pop/folk lumineuse,tantôt teintée de jazz, ou de world music. La jeune artiste née à Malmedy en 1986, présence envoutante au piano, fait preuve d’une maturité déconcertante. Avec comme parents, le pianiste Jean-Christophe Renault et la guitariste Véronique Gillet, sa destinée paraissait toute tracée. Mais Mathilde a flirté avec la photographie et la peinture avant de se mettre au piano à 16 ans. Elle compose ses première mélodies de manière quasi spontanée et deux ans plus tard, elle suit des cours de solfège, piano et technique vocale dans les académies et conservatoires Bruxellois ainsi que des masterclass à l’étranger.

Pour son tout premier album solo, elle s’est entourée des meilleurs: le percussionniste marocain Khalid Kouhen, musicien incroyable qui s’est ouvert, au fil des années, à de nombreuses cultures musicales, et qui a aussi accompagné de grands noms (Paddy Kelly, Manu Dibango, Jacques Higelin, Madjid Bekkas, etc.). mais encore, le guitariste de Sabrina Starke, Bert Cools, la violoncelliste luxembourgeoise Annemie Osborne, le contrebassiste Arne Van Dongen (Lais, Marka) et le batteur Teun Verbruggen (Jef Neve,FES).

Entre les ballades et les chansons rythmées, sa voix cristalline nous emporte à bord de son “Cameleon Boat”, un étrange voyage coloré d’émotions souriantes et légères, toujours dans un dialogue intime de coeur à coeur qui parle d’amour, de joyeuse folie, de magie… Au fil des morceaux, Mathilde nous rappelle parfois Tori Amos, Björk, Regina Spektor ou bien encore Kate Nash. Enregistré au studio Dada à Bruxelles, “Cameleon Boat” est composé de 12 titres originaux, tous écrits et composés par Mathilde. A la direction artistique, on retrouve Christine Vershorren qui a travaillé notamment avec Ghinzu, Kris Dane, Absynthe Minded ou bien encore Montevideo.