Comment organiser un événement à forte valeur ajoutée ? 

L’organisation événementielle, fait partie des outils utilisés par l’entreprise pour atteindre sa cible et augmenter ses parts de marché. C’est un outil couteux, qui nécessite des coûts importants, pour obtenir les résultats espérés. Pour réaliser un événement à forte valeur ajoutée, les entreprises, font souvent appel aux professionnels du secteur comme Agence Publics (Gérard Askinazi), le système Publique, Publicis events et autres.

Le choix des prestataires

L’entreprise, qui souhaite produire un événement de qualité, doit fixer une stratégie claire et précise, qui détermine le budget, les objectifs, la cible, la communication et les autres éléments qui agissent sur l’événement. Par la suite, il faut trouver l’agence événementielle qui se chargera de tous les détails, de cet événement. Le nombre de ces agences sur le secteur, a beaucoup évolué ces dernières années, ce qui complique le processus décisionnel de l’entreprise. Parmi les facteurs, qui poussent les annonceurs à choisir une agence bien déterminée, on trouve la qualité de leur prestation, leur réputation sur le secteur, l’originalité et la créativité qui les distinguent, la notoriété et le système de rémunération qu’elles appliquent. Le système de rémunération, varie d’une agence à autres. On trouve le système forfaitaire ou encore une rémunération variable qui varie en fonction du retour sur investissement.

Le travail d’une agence événementielle

Le travail des agences événementielles, a évolué pour correspondre aux attentes et aux exigences de annonceurs, comme l’indique Gérard Askinazi, le directeur d’Agence public, qui a contribué dans l’organisation d’un nombre d’événements importants, comme la Cop 22 à Marrakech, les festivités de l’inauguration du Canal de Suez ou encore la cérémonie du 70e anniversaire de l’Unesco. Ces agences agissent désormais, au niveau de la stratégie de communication de l’entreprise, pour diriger leurs clients vers les meilleures solutions possibles. Selon le DG d’Auditoire (agence événementielle, qui fait partie du groupe TBWA) Cyril de Froissard : « Nous sommes sortis de l’ère où nous nous contentions de répondre à une demande, où notre rôle consistait seulement à rechercher des formats et à les produire. Aujourd’hui, nous voulons intervenir plus haut par rapport à l’enjeu de communication et mener une profonde réflexion marketing sur la marque. »

Ces agences agissent selon le cahier de charges fixé par les annonceurs, en apportant leur réflexion sur l’approche à adopter pour produire un événement à forte valeur ajoutée. Un événement qui peut impressionner la cible et valoriser le capital marque de l’annonceur.

« L’annonceur doit être original et faire entendre sa voix. Ce qui est fondamental, c’est l’étonnement. Il faut laisser une trace. », affirme Emmanuel David, le DG de Market place.