Jean-Michel Maire, en garde à vue pour une affaire de stupéfiants

 

Jean-Michel Maire est l’un des chroniqueurs, piliers dans l’émission phare de la chaine C8. Après l’affaire du bisou volé, sur « les plateaux de touche pas à mon Poste », le dragueur de la bande, a été placé en garde à vue dans une enquête de trafic de cocaïne.

Jean-Michel Maire, s’exprime après son placement en garde à vue

L’ancien journaliste de guerre, Jean-Michel Maire, a été interpellé par la brigade de stupéfiants de Paris, le 8 Novembre, dans le cadre d’une enquête sur le trafic de drogues. Le nom du journaliste, a été mentionné dans « un fichier de quelqu’un qui a été sous écoute ». Ainsi, le séducteur de la bande de TPMP, a été placé en garde à vue.

« J’ai dit aux enquêteurs que je l’avais été, mais que maintenant j’étais suivi par un hypnotiseur. Je ne consomme plus. À l’époque qui intéressait les enquêteurs, il m’arrivait de consommer », a déclaré le chroniqueur.

Le journaliste de 55 ans, a expliqué également, qu’il s’agit d’une procédure « qui date d’il y a deux ans », et qu’il a été audité par rapport à sa relation avec une certaine connaissance, impliquée dans un réseau de trafic de cocaïne. « J’ai été entendu pour savoir quelles étaient mes relations avec cette personne-là. On m’a demandé si je connaissais ses activités et ce que je savais de son travail, de ses antécédents etc… Je n’avais pas besoin de ça en ce moment. J’espère avoir été convaincant. Je le crois. Apparemment, j’ai répondu à toutes les questions des enquêteurs. En tout cas à la fin de l’audition, ils m’ont remis en liberté » ajoute-t-il.

La réaction de baba

Cyril Hanouna, le présentateur phare de la chaine C8, qui a reçu un joli chèque du patron de Banijay, Stéphane Courbit, s’est exprimé sur l’affaire, dans son talkshow. Baba, (qui désigne père, en arabe), reste toujours proche de ses chroniqueurs, et il ne tarde pas de partager leurs nouvelles sur les plateaux de son talkshow.

Dans l’émission du 14 novembre de « Touche pas à mon poste » émission de divertissement, (produite par le milliardaire Stéphane Courbit), le recordman de 35 heures d’antennes en direct, a déclaré, qu’il a dû recadrer Jean-Michel Maire, après son garde à vue. « Je l’ai appelé ce week-end. Vous savez que j’ai serré grave la vis sur la personne. Quand je dis serrer, c’est qu’il ne bougeait plus d’une oreille. A chaque fois que je l’appelle, on dirait que c’est son père qui l’appelle. Jean-Michel Maire, quand je l’appelle, il a une Rassrah… », explique le patron de TPMP.