Comment fait-on du vin rouge ?

 

Vous êtes un grand amoureux du vin rouge ? Un dégustateur amateur du vin ? Un œnologue spécialiste du vin rouge ou encore sommelier travaillant chez les grands restaurants ? Vous aimez savoir davantage sur la fabrication du vin rouge, son histoire et sa provenance? Lisez attentivement notre article est apprenez davantage sur la science de la fabrication du vin.

 

Pour mieux comprendre la fabrication du vin rouge, nous nous sommes adressés à un des producteurs de vins les mieux réputés en France et en Europe, Raphaël Michel.

 

Gérant le domaine de Raphaël Michel, grand passionné du vin et œnologue de spécialité, Guillaume Ryckwaert vous explique ci-dessous les étapes de la fabrication du vi rouge.

Les étapes de la vinification

 

L’hiver c’est la période de dormance. Les vignes sont parfaitement entretenues et coupées pour ne garder que le meilleur. On laboure les terres pour une meilleure perméabilisation des sols.

 

Dès l’arrivée de la saison printanière, revient le retour à la vie, les premiers bourgeons apparaissent, les premières feuilles poussent et on aperçoit les premières fleurs.

 

En été, la floraison commence. Après une dizaine de jours, la fleur devenue grain, se transforme en raison. Il obtiendra sa taille maximum en mois d’aout. Vers la fin du mois d’aout, c’est la saison du vendange.  Les viticulteurs commencent alors à la recherche du parfait équilibre entre acidité et taux de sucre.

 

Pour vous donner une idée plus précise, un kilo de raisons récoltées est équivaut à une bouteille de 75 cl.

Quant à l’automne, il marque la fin du vendange. La vinification débute par l’égrappage où le raison se sépare de sa grape et termine dans une cuve.

Vient ensuite l’étape du foulage. Manuel ou mécanique, cette phase consiste à faire éclater la peau du raison pour en faire ressortir tout son jus.

 

Une fois foulé, le mélange reste entreposé dans des cuves pour une période de 10 à 18 jours. C’est la phase de la fermentation alcoolique. Le sucre se transforme alors en alcool et la levure qu’elle contient absorbe le sucre et produit de l’alcool et du gaz carbonique.

Ce dernier permet la séparation entre le liquide, le moût et le déchet appelé le marc. Le mélange doit être conservé à une température de 26 à 30°C pour garantir une fermentation optimale.

D’une durée de 8 à 20 jours, le pigeage permet de mélanger le marc et le moût pour obtenir un maximum d’arôme et donner au vin sa couleur rougeâtre.

 

Une fois le moût retiré de la cuve, le marc contenant encore du vin part au pressage pour que l’étape de la fermentation dite malolactique commence.

Le moment de l’élevage du vin vient alors. Pendant cette période de 6 mois à 2 ans, le maître de chai surveille régulièrement l’évolution de la production. Une fois arrivé à la maturation, il est temps de le mettre en bouteilles et de livrer aux distributeurs.