La prise en charge de la maladie de Crohn

 

La maladie de Crohn est une affection de longue durée (une affection persistante), qui évolue par poussées.

Elle se révèle par de symptômes variés (douleurs anales, abdominales, écoulement de glaire…).

 

  Les complications de la maladie de Crohn :

Durant la poussée, certains malades éprouvent des difficultés au quotidien.

Cette maladie chronique peut s’aggraver de plusieurs manières : par des problèmes digestifs (fistules, anémie, sténose intestinale, dénutrition, fissure anale), problème vasculaire (thrombose), polyarthrite, pyodermite (ulcération douloureuse sur la jambe), uvéite (trouble de vue, œil rouge et larmoyant)…

Chez les enfants, on peut observer des problèmes de puberté et de croissance.

Les malades atteints par MDC (maladie de Crohn), risquent d’avoir un cancer de l’intestin ou du côlon, à long terme.

L’appendicite aiguë, la péritonite, les hémorragies digestives, l’abcès dans la zone de l’anus et du périnée (ensemble de muscles fermant en bas le petit bassin), et l’occlusion intestinale sont des complications aiguës qui nécessitent un traitement immédiat à l’hôpital (souvent, un traitement chirurgical).

Filiassur assurance met au point un traitement adapté à votre cas, poursuivant plusieurs objectifs (éviter les rechutes, traiter les éventuelles complications et les poussées, garder un état nutritionnel correct, mieux vous informer…).

Cette compagnie vous fournit un soutien psychologique et vous aide à améliorer votre qualité de vie.

Filiassur met à votre disposition une équipe pluridisciplinaire, composée de radiologues, psychologues, psychiatres, assistante sociale, ophtalmologistes, diététiciens, rhumatologues et des infirmiers.

Elle veut s’assurer que vous bénéficiez d’une prise en charge optimale.

 

  Médicaments :

Le traitement de la maladie de Crohn participe au confort de vie du patient, prévient les rechutes et calme les poussées.

Les corticoïdes : ils sont utilisés lors des poussées, soit par voie rectale, orale, ou injectable.

Ils ont une action anti-inflammatoire puissante.

Le 5-ASA : c’est un médicament qui a une action anti-inflammatoire sur les muqueuses intestinales.

Ce traitement soigne la maladie de Crohn et les poussées typiques.

Les comprimés de fer (pour l’anémie) : ils compensent les carences liées à la maladie de Crohn.

Les immunomodulateurs : ils ont une influence sur les réactions immunitaires de l’organisme.

 

  Traitements : nutritionnels et chirurgical

  Les traitements nutritionnels :

Pour ne pas accentuer les symptômes lors des poussées inflammatoires, il faut manger des repas sans fibres.

Une alimentation adaptée permet de traiter une éventuelle dénutrition.

Les deux traitements les plus efficaces, sont l’alimentation parentérale (par un tuyau fin placé dans une veine), et l’alimentation entérale (à l’aide d’une sonde à débit continu).

Ces traitements sont recommandés lorsque la maladie cause une dénutrition.

Adoptez provisoirement un régime restreint en légumes et fruits pour ne pas accentuer les symptômes digestifs.

Le traitement chirurgical : l’intervention chirurgicale consiste à enlever les parties du tube digestif atteintes de lésions inflammatoires.

 

  Le suivi médical est-il important ?

Le suivi médical est une chose indispensable, il a pour but de vous apprendre à gérer votre maladie au quotidien, d’étudier l’évolution de la maladie, et d’évaluer la bonne tolérance et l’efficacité des soins.