Le vin traditionnel contient-il du pesticide ?

Il paraît que si on boit du vin conventionnel, on aura une grande chance de boire un cocktail de 12 produits pesticides chimiques. En effet, selon des études effectuées sur le vin en France, 99 % des vins conventionnels ou traditionnels contiennent des résidus de pesticides. Ces pesticides sont des produits chimiques très toxiques pour les humains. Une enquête réalisée par le magazine « Que choisir » en 2015 a révélé, que dans un vin conventionnel les chercheurs ont pu isoler entre 10 à 12 produits de pesticides différents dans une seule bouteille de vin, dont certains produits sont interdits en France. Ce sont vraiment des résultats alarmants comme l’a bien signalé le propriétaire de l’entreprise Raphaël Michel, le grand négoce en vin en France. Que faire pour éviter de siroter un cocktail de pesticides ? Ou pire d’offrir lors d’un dîner une bouteille millésimée de pesticide ?

Qu’est-ce qu’un vin conventionnel ?

C’est un vin réalisé avec tout ce qu’un producteur de vin à le droit de mettre, englobant environ 70 produits œnologiques, additifs et intrants chimiques. Il y a de tout, du colle à poisson aux œufs, tous les allergènes interdits, auquel une grande partie de la population y présente des allergies aigus.

En plus, tous ces produits ne sont pas mentionnés sur les bouteilles, parce que sur l’étiquette d’une bouteille de vin, le producteur n’est pas obligé de mentionner tous les produits utilisés au cours de la production de son vin. Le seul produit que les producteurs doivent le mentionner sur leurs bouteilles, c’est le sulfite. Mais, il n’y a aucune loi obligeant le producteur de signaler la quantité de sulfites utilisés. Entre une dose de 10 mg/L ou 400 mg/L, il y a une grande différence.

Par contre, les vins naturels ne s’autorisent aucun additif chimique. Dans le vin naturel, il n’y a que des raisins, à l’exception possible de très faible dose de sulfites de l’ordre de 1 à 10 mg/L. En plus, cette dose minime de sulfite est très rarement rajoutée à la mise, n’interférant pas à la fermentation. C’est juste pour stabiliser le vin surtout s’il est transporté aux États unis ou en Chine.

Le vin naturel est vraiment exporté partout dans le monde, avec une forte demande. Ce n’est vraiment pas une tendance, mais un mouvement planétaire, contre les produits chimiques et pour une alimentation plus saine.

C’est quoi un vin naturel

Un vin naturel, c’est tout d’abord un vin biologique, produit à partir de raisin conduit en agriculture biologique ou bio-dynamique. Les vignes ne contiennent ni de produits chimiques de synthèses ni d’engrais chimiques. Selon le dirigeant du négoce en vin, l’entreprise Raphaël Michel, le vin naturel laisse les raisins s’exprimer en donnant du vin bien plus savoureux. Donc pas de levures de laboratoires, mais seulement les levures qui sont naturellement présents sur la peau du raisin qui seront utilisés pour la fermentation. Et ce qui est le plus intéressant dans le vin naturel, c’est surtout qu’on n’utilise pas les 70 additifs possibles en viticulture traditionnel.

Même au niveau du goût, on ressent la différence entre les deux types de vin. En effet, en viticulture traditionnel, les goûts sont standardisés.