Technologies numériques 

 

Les technologies numériques se sont imposées en photographie, et ont provoqué une forte croissance du marché.

Le photographe amateur en tire bénéfice en termes de qualité et de simplicité de mise en œuvre.

Et, il dispose dorénavant de plus larges possibilités d’exploitation des images grâce aux logiciels de gestion et de traitement.

 

  La photographie numérique :

Depuis quelques années, les techniques de la photographie ont été profondément bouleversées.

Les procédés traditionnels reposaient sur une réaction photochimique : l’image formée dans l’appareil photo impressionnait une pellicule sensible à la lumière, qui devait subir des traitements chimiques pour rendre l’image exploitable.

Sur la pellicule, l’image était soit positive et directement projetable sur un écran (diapositive), soit négative et destinée à une impression papier.

Dans ce cas, l’image était projetée sur un papier sensible à la lumière, subissant à son tour un traitement chimique pour la rendre visible de façon durable.

Les matières photosensibles imprégnant pellicules et papiers étaient à base de sels d’argent, d’où le qualificatif de photographie argentique.

Aujourd’hui, cette technique a été quasiment abandonnée par les utilisateurs et les industriels.

La photographie est devenue numérique. Cet adjectif, encore à la mode, devient évident et presque superflu. Il signifie simplement que l’image est formée par un capteur électronique et stockée dans la mémoire de l’appareil photo sous la forme d’un fichier informatique.

Quelle que soit la technologie utilisée, l’image photographique ne change pas de nature sur le plan visuel, et sa qualité artistique reste liées aux mêmes critères esthétiques et règles de composition.

La révolution numérique s’accompagne d’une croissance extraordinaire du marché.

 Parmi les raisons de ce succès, on peut citer :

– L’instantanéité de l’image et la facilité de visualisation et de contrôle dès la prise de vue sur l’écran intégré à l’appareil photo ;

– L’excellence qualité des images, affichées sur écran d’ordinateur ou imprimées sur papier ;

– Les possibilités de gestion, de retouche et de traitement de l’image par ordinateur ;

– Le développement d’internet et des réseaux sans-fil, qui facilite le transfert d’images.

 

Cependant, l’appareil photo argentique conserve encore des atouts dans certains domaines, de par sa moindre consommation d’énergie (mieux adaptée aux voyages lointains) et sa meilleure réactivité au déclenchement.

Une caractéristique des technologies numériques est en effet, leur grande rapidité d’évolution.

 

  Prendre en main l’appareil photo :

L’appareil photo numérique utilise une source d’énergie électrique.

Après l’achat, la première chose à faire est donc d’installer les batteries préalablement chargées.

Pour stocker les images, une carte mémoire est nécessaire et doit être insérée dans le logement prévu à cet effet.

Souvent, l’appareil est fourni avec une carte de capacité limitée, ne permettant de stocker que quelques photos.

Il faut donc acquérir dans le commerce une carte de plus grande capacité (512 Mo par exemple).

  Les meilleurs appareils photo de 2017 :

Les meilleurs appareils photo numériques selon le site testeur de produits High-tech “OTPV” (on a testé pour vous) : le Fujifilm Instax Mini 90 Neo Classic, l’hyper zoom 40x, le SEX720 HS, Canon Powershoot SX720 HS, le Panasonic Lumix TZ10, DSC-HX90V, Panasonic TZ100, Canon SX720 HS

Pour avoir plus d’informations vous pouvez consulter le site officiel d’OTPV (on a testé pour vous).